top of page
Rechercher

Portrait de... Carl von Linné

Je m’excuse au préalable auprès de certains d’entre vous mais sachez qu’Ingvar Kamprad, fondateur d’IKEA, n’est pas le suédois qui a le plus d’impact sur vos vies ! Sachez que vous croisez tous les jours l’héritage d’un homme né en 1707 à Råshult. Contrairement à la tradition scandinave de l’époque qui consiste à ajouter « fils de » après le prénom en guise de nom, il sera baptisé Carl Linnaeus et non Carl « fils de Nils » comme cela aurait dû être le cas. Cela vient du fait que son père Nils, pasteur et botaniste passionné, s’était déjà ajouté le patronyme Linnaeus (« tilleul » en français) afin de répondre aux exigences administratives lors de son inscription à l’université.


Ce bon vieux Carl !!!


Le jeune Carl Linnaeus grandit dans le jardin que son père a agrémenté de nombreuses espèces de plantes et réalise donc ses premières observations naturalistes. Alors qu’il réalise des études de médecine à Lund puis Uppsala en 1727 et 1728, le jeune étudiant sans argent passe plus de temps à jouer à la console que sur les bancs de la fac… FAUX !!! C’est bien évidemment les sciences naturelles qui occupent la plupart de son temps (les jeux vidéo étant très peu à la mode au XVIIIe siècle) et il ne sera d’ailleurs jamais honoré du titre de Docteur en médecine en Suède.


Après sa scolarité, il rencontre un autre jeune naturaliste passionné, Peter Artedi, et décident ensemble de classifier les êtres vivants, alors qu’entre nous y’a plein d’autres choses à faire pour s’amuser. Ils se répartissent donc les espèces : Carl choisit les espèces « cools » de l’époque à savoir les oiseaux, les insectes et les fleurs tandis que Peter s’occupe des espèces répugnantes que sont les poissons et les reptiles (désolé Jerem). Pendant une dizaine d’années, le jeune Carl voyage beaucoup en Europe, obtient un doctorat de médecine aux Pays-Bas et part en expédition au Cercle Polaire où il collecte de nombreux spécimens animaux et végétaux.


Dans les années 1730s, il retournera en Suède (qu’il ne quittera plus) et passera le reste de sa vie à décrire des espèces et publier des ouvrages naturalistes. Il participera également en 1739 à la création de l’Académie Royale des sciences de Suède. C’est lors d’une énième édition de son livre Systema Naturae (« système de la nature ») en 1758 que notre bon Charles généralisera le système de nomenclature binomial des espèces à savoir le genre puis l’espèce. Un exemple au hasard, la Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla : genre Sylvia et espèce atricapilla. En 1762, il deviendra Carl von Linné après avoir été anobli (comme Pierrot) pour ses nombreux apports scientifiques et il décèdera en 1778 à Uppsala.


La bible selon Linné


Alors même s’il a parfois dit de la merde comme le fait de penser que les hirondelles passent leur hiver au fond des lacs, il faut remettre ça dans le contexte des connaissances de l’époque et je suis persuadé que certaines personnes pourraient le croire encore aujourd’hui. En tout cas si l’on note encore aujourd’hui de nombreuses mentions « Linné, 1758 » derrière le nom des espèces, c’est juste qu’à sa mort il avait décrit et/ou baptisé environ 5 000 espèces animales et plus de 15 000 plantes. Qui d’entre nous en a fait autant ?

18 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page