top of page
Rechercher

Chantiers de gestion hivernaux 2022-2023 : on maintient le cap !!


Pendant ce temps en bord de rivière


Comme chaque année les frimas de l’hiver annoncent le temps des chantiers de gestion sur le site de la Trimouille pour les bénévoles de l’association et les élèves du Lycée agricole de Melle. En effet la période hivernale se prête à ces opérations car c’est la phase de minimum biologique pour de très nombreuses espèces. L’association a de nouveau proposé 2 journées de chantiers de restauration et d’entretien à ses adhérents. Ces journées se sont déroulées le 17 décembre 2022 et le 21 janvier 2023 réunissant une vingtaine de bénévoles actifs.


En décembre, nos volontaires ont pu participer à la gestion du site en continuant l’ouverture de la parcelle dite du « bord de rivière », poursuivant le travail débuté l’an passé afin de supprimer les ligneux, principalement des peupliers issus du recépage d’une ancienne plantation. Ceci va permettre à terme de restaurer la zone humide en favorisant l’expression de la cariçaie présente et l’apparition de la flore typique de ce milieu à préserver.



Dur de progresser


Cette action déjà compliquée les années précédentes dû à la présence d’eau apportée par les pluies automnales. La sécheresse hivernale que nous déplorons tous cette année nous a permis de réaliser cette opération dans de très bonnes conditions, comme l’a dit Voltaire « le malheur des uns fait le bonheur des autres ».


Le broyage de certaines zones par le propriétaire du site a également permis de faciliter l’accès au site. La taille des peupliers restant sur cette parcelle étant trop conséquente pour le matériel de l’association et ne permettant pas de travailler dans des conditions de sécurité optimale, l’association SYLATR réfléchit à déléguer le reste de la gestion de cette parcelle à des professionnels ou à proposer un chantier école à des apprentis en gestion forestière.


En janvier, la seconde journée a été mise à profit pour l’entretien des zones ouvertes l’an passé. En effet la dynamique des ligneux extrêmement forte nécessite une gestion annuelle de ces zones nouvellement ouvertes pour éviter un retour à la fermeture du milieu. Cette action sera nécessaire au moins les premières années jusqu’à ce qu’une végétation herbacée dense et suffisamment « forte » concurrence la pousse des ligneux. Grâce à cette ouverture et aux entretiens futurs (peut-être un jour par du pâturage qui sait ?!), une mosaïque de milieu peut s’installer et la saulaie humide présente prospérer. Car grâce à cela, la lumière atteint désormais le sol de cet habitat ce qui permet l’expression d’une flore particulière très intéressante.


On va quand même pas laisser cet arbre tout seul !


Comme chaque année les classes de Bac Pro GMNF (Gestion des Milieux Naturels et de la Faune) du Lycée agricole Jacques Bujault de Melle ont réalisé 7 demi-journées de chantiers sur les 5 hectares des parties « Saulaie » et roselière pour réaliser l’entretien dans zones ouvertes les années précédentes en fauchant la strate herbacée et en réalisant des coupes des pousses de l’année de certains saules. Un tiers de la roselière a également été fauchée par les étudiants et les produits de cette fauche ont été transportés hors de la roselière puis disposés en tas afin de créer des zones de refuge pour la petite faune du site (reptiles, amphibiens, micromammifères…). Cette partie de la roselière était vieillissante et menacée par un atterrissement et une colonisation par les ligneux dans un avenir proche. Cette action permet de maintenir le bon état écologique de ce milieu particulier. Notez que seulement un tiers de la roselière a été géré car les oiseaux paludicoles, c’est-à-dire les oiseaux nichant dans ce type de milieu, utilisent les tiges de l’année précédente pour y fixer leurs nids. Ainsi en ne fauchant qu’une partie de la roselière chaque année on prévient de son atterrissement et on maintient une bonne capacité d’accueil pour l’avifaune.


Les opérations de gestion réalisées chaque année par les élèves entre dans leur évaluation pour l’obtention de leur diplôme au bout de deux ans.


Y'a encore des peupliers dispos pour les prochains ponts


Enfin une dernière journée a été réalisée par une poignée de bénévoles le 3 février 2023 avec pour objectif la réfection de deux des ponts présents sur le site qui avaient fait leur temps. Ces ponts sont un équipement indispensable pour assurer une bonne circulation des personnes sur le site en toute sécurité et sont absolument nécessaires lors des opérations de captures et de baguage des oiseaux qui sont réalisées sur le site.


Encore une fois un grand merci à l’ensemble des personnes qui se sont investies dans la réalisation de ces chantiers. Grâce à eux la biodiversité du site ne fait que croitre depuis plusieurs années !


ON MAINTIENT CE CAP !!!


Merci la commune de Lezay pour le plancher :-)


A noter qu’un chantier supplémentaire sera proposé par l’association courant du printemps pour réaliser la restauration des autres ponts du site qui nécessite une cure de jouvence et la réfection de la cabane centrale qui est notamment utilisée lors des campagnes de baguages automnales et hivernales. Cette dernière est absolument nécessaire afin que la manipulation et les prises de mesure se fassent dans des conditions optimales.

42 vues

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page