top of page
Rechercher

Portrait de... Rachel Carson

Née en 1907 en Pennsylvanie dans la ferme familiale, Rachel grandit avec l’intérêt des forêts et des étangs transmis par l’éducation de sa mère. Très vite, elle se prend de passion pour la lecture d’histoires d’animaux comme le Moby-Dick d’Herman Melville, puis elle passera à l’écriture avec quelques nouvelles dès ses 11 ans. Dans sa quête de devenir écrivaine, elle entre au collège universitaire féminin de l’état mais se réoriente rapidement vers la biologie marine jusqu’à obtenir sa licence en 1929 à l’Université John Hopkins et un master en 1932. Elle devient enseignante en parallèle en 1931 mais ne pourra pas faire un doctorat à cause de contraintes financières



En 1936, elle devient la 2e femme biologiste à rejoindre le bureau national des pêcheries (Bureau of Fisheries) où elle publiera des études scientifiques et des livres jusqu’en 1952. Sorti en 1941, Under the Sea-Wind sera acclamé par la critique pour sa pertinence scientifique et son style. Cet ouvrage basé sur un de ces précédents articles décrit la vie de certains organismes vivant en Atlantique. Dix ans plus tard, en 1951, elle publie The Sea around us qui est un mélange de poésie et de science sur la vie marine. Ce livre fût un succès critique et médiatique avec 250 000 exemplaires vendus la première année. Adapté en film en 1953, il gagnera même l’Oscar du Meilleur Documentaire cette même année.


A partir de 1952, Rachel se consacre à la protection de l’environnement malgré le temps que lui prend la recherche en biologie marine et la vulgarisation scientifique qui la passionne. Ce léger changement d’orientation provient d’une rencontre importante qu’elle a fait dès 1945. C’est en effet cette année-là qu’elle a été confrontée pour la première fois au DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane). Elle travaillera donc jusqu’à la fin de sa vie à l’étude des risques liés aux pesticides pour l’homme et l’environnement. Elle en sortira son livre le plus connu en 1962 : Silent Spring.



Avant la sortie du livre, elle s’était heurtée à l’hostilité du Ministère de l’Agriculture qui menait des campagnes d’éradication d’insectes par pesticides. La sortie a provoqué un tollé car elle accusait, déjà à l’époque, les pesticides de causer des dommages sur les oiseaux et les humains. Invitée à témoigner devant le Congrès des États-Unis à la suite de la publication, Rachel Carson a fortement contribué à lancer le mouvement écologiste dans le monde et a permis de lancer de nombreuses études en écotoxicologie aboutissant à l’interdiction du DDT dans les années 1970. Décédée d’un cancer du foie en 1964, elle reste une des grandes biologistes du 20e siècle et a encore un impact aujourd’hui de par ses recherches en biologie et les nombreuses zones naturelles protégées baptisées en son nom. En 1980, elle recevra à titre posthume la Presidential Medal of Freedom (plus haute distinction civile aux USA) pour ses contributions à la biologie marine, la santé et la conservation des espaces naturels.

19 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page